publicité

Inondations, coupures: vers un retour à la normale

A Merville, la décrue s'accélère. Et ce soir, tous les foyers privés d'électricité devraient retrouver du courant.

  • EM avec AFP
  • Publié le 08/03/2012 | 18:16
© F3 NPDC
© F3 NPDC

image_72164959_287.jpg

image_72164922_306.jpg

Quelques centaines de foyers étaient toujours privés d'électricité jeudi autour de Lille en raison des intempéries, mais devaient être réalimentés dans la journée, selon ERDF, tandis que la décrue était amorcée à Merville, où un hameau s'est retrouvé isolé mercredi en raison d'inondations.

Selon le gestionnaire du réseau moyenne et basse tension ERDF, "quelques centaines" de foyers étaient toujours privés d'électricité près de Lille, dans les Weppes et dans la région de Seclin, où un pylône d'une ligne à haute tension avait été endommagé lundi par de la neige collante.
 "ERDF s'engage à ce que tous les foyers retrouvent du courant ce soir (jeudi), grâce au déploiement de plus de 150 groupes électrogènes", a déclaré une porte-parole d'ERDF. 


Le gestionnaire du réseau haute tension RTE continuait jeudi de rétablir la ligne haute tension endommagée et "pourra rétablir le courant au plus tard à 19H00 demain
(vendredi)",
a expliqué Christian Aucourt, directeur de RTE dans le Nord-Est.
 "Ensuite, ERDF pourra basculer de l'alimentation du groupe électrogène à l'alimentation normale", a-t-il expliqué.
Quelque 140.000 foyers avaient été privés d'électricité lundi après-midi en Nord/Pas-de-Calais, après d'importantes chutes de neige et de pluie mêlées qui avaient touché le matin la région, causant par la suite des crues et incidemment des inondations.


A Merville (9.000 habitants), les routes menant au hameau de Caudescure étaient toujours inondées jeudi, mais celui-ci était désormais accessible du fait de la baisse du niveau de l'eau, selon la mairie. Le hameau d'une centaine de maisons s'était retrouvé totalement isolé mercredi et n'était alors accessible qu'en barque.


La municipalité recensait jeudi les besoins en matériel de nettoyage, avec l'aide des services techniques de communes voisines, et de pompage fournis par les pompiers.
La montée des eaux, sur deux jours, a été "très brutale", a souligné le maire.
Selon le service de prévision des crues (SPC), la décrue de la Lys devait se poursuivre
durablement, mais celle-ci a été retardée à Merville à cause des pluies mercredi.
Si "la diminution des débits restera lente dans un premier temps", une "décrue
franche"
pourrait avoir lieu dans les prochaines 24 heures.

A lire aussi :

Encore 800 foyers sans électricité ce jeudi

les + lus

les + partagés