publicité

Hautmont : un pompier en grève de la faim pour dénoncer "le harcèlement moral" de sa hiérarchie

David Bréda, pompier volontaire de 37 ans, est en grève de la faim depuis lundi devant la caserne d'Hautmont pour dénoncer "le harcèlement moral" de sa hiérarchie. Ce dimanche, ses collègues se sont rassemblés à ses côtés pour le soutenir. 

  • YF avec Alice Rougerie
  • Publié le 10/03/2013 | 12:27, mis à jour le 10/03/2013 | 17:59
David Bréda est en grève de la faim depuis lundi dernier. © France 3 Nord Pas-de-Calais
© France 3 Nord Pas-de-Calais David Bréda est en grève de la faim depuis lundi dernier.
David Bréda, il a 37 ans. Depuis lundi, ce pompier volontaire campe dans sa voiture devant sa caserne d'Hautmont​. Il mène une grève de la faim pour dénoncer le "harcèlement moral" de sa hiérarchie. "Si on marche pas dans le sens de la direction, on se fait taper sur les doigts", déplore-t-il. "Brimades, réprimandes... moi j'en pouvais plus, j'ai dit  stop. Je n'ai pas envie de retrouver un jour un collègue pendu dans le garage en venant prendre la garde du matin".

Un pompier de Hautmont en grève de la faim
Reportage d'Alice Rougerie et Jean-Marc Vasco.
Ce dimanche matin, il a reçu le soutien de plusieurs de ses collègues qui se sont rassemblés à ses côtés devant la caserne. En plus de ces pressions, tous dénoncent un manque de moyens et craignent de ne plus pouvoir effectuer certaines interventions. "Notre règlement opérationnel dit qu'on doit être six en continu en caserne", rappelle Marouane Fattalah, pompier professionnel et délégué CGT. "Des fois, on se retrouve à quatre voire trois. On est un peu en danger. C'est vrai que le service est amoindri la nuit".

Les pompiers d'Hautmont réclament l'ouverture d'un dialogue avec leur direction. Une rencontre devrait avoir lieu demain lundi à la caserne.

les + lus

les + partagés