publicité

Louvre-Lens : "La liberté guidant le peuple" de Delacroix a été tagué à l'encre indélébile

Le tableau d'Eugene Delacroix, l'un des tableaux phares du nouveau musée lensois a été tagué ce jeudi un peu avant la fermeture du musée, à l'encre indélébile, avec un marqueur. Une femme a été immédiatement interpellée et placée en garde à vue. Le tableau devrait pouvoir être restauré.

  • Par Emmanuel Magdelaine
  • Publié le 07/02/2013 | 21:23, mis à jour le 08/02/2013 | 10:50
Le tableau de Delacroix a été tagué. © AFP
© AFP Le tableau de Delacroix a été tagué.
La visiteuse, qui est âgée de 28 ans, aurait tagué des inscriptions ayant trait à des revendications dont on ignore pour l'instant l'objet. Le "tag" ferait une trentaine de centimètres (l'oeuvre mesure 325 cm × 260 cm). On ne connaît pas encore la gravité du dommage. 

Selon le musée, l'inscription devrait pouvoir "être nettoyée facilement". L'établissement a porté plainte. "L’oeuvre va être expertisée dès ce soir par le département des Peintures du musée du Louvre et une restauratrice spécialisée, immédiatement dépêchée sur place, écrit le musée dans un communiqué. À première vue, l’inscription, superficielle, devrait pouvoir être nettoyée facilement. En fonction du diagnostic des spécialistes, la décision sera prise de déplacer ou non l’oeuvre pour sa restauration."

Voici l'intégralité du communiqué officiel envoyé ce jeudi soir par le musée : 
Selon BFM TV, le ministère de la Culture a aussitôt demandé une enquête circonstanciée. Ce tableau d'Eugène Delacroix est l'un des tableaux phares prêté par le musée du Louvre à Lens à l'occasion de son ouverture. C'est un des symboles de la République et de l'art français. Il a été utilisé pour toute la communication du lancement du musée lensois (affiches...). 

© DR
© DR



les + lus

les + partagés